Voyage en Italie : Bologne

Voyage en Italie : Bologne

Suite du voyage, direction Bologne. Une ville située dans la région d’Émilie-Romagne et qui a près de 375 000 habitants. Une ville qui n’est pas très touristique, pourtant elle vaut le détour.

Un peu d’histoire :

Elle est considérée comme le siège de la plus ancienne université du monde occidental puisqu’elle fut fondée en 1088. Ce rayonnement culturel et son université lui ont valu le surnom de la Dotta (la savante). La ville possède également d’autres surnoms comme la Rossa (la rouge), en référence à ses tuiles en terre cuite et aussi pour son âme politique de gauche communiste, et la Grassa (la grasse) pour son excellente cuisine. (Source Wikipedia)

Il est vrai qu’on y mange très bien là bas. C’est ici que la sauce bolognaise a été créée. Par contre, on ne mange pas de spaghetti à la sauce bolognaise, on mange des tagliatelles à la sauce bolognaise. D’ailleurs, pour ma part, j’ai toujours préféré les tagliatelles ^_^

Une autre des particularités de cette ville : elle a près de 40 km d’arcades.

Palazzo Re Enzo

 

La Fontaine de Neptune
Palazzo d’Accursio: l’escalier pour les chevaux.
Les nobles ne descendaient pas de leur monture pour monter au premier étage.

 

Basilique San Petronio: elle est inachevée.
Le marbre aurai dû aller jusqu’en haut de la basilique.

La plus vieille arcade de la ville. Elle n’a jamais été restaurée.

 

Piazza Santo Stefano

 

Basilique Santo Stefano

 

Sculptures en haut des maisons, Piazza Santo Stefano

Les tours jumelles de Bologne

Les tours jumelles :

La tour Asinelli est la plus haute tour de Bologne avec ses 97,2 m. Pour aller au sommet, il faut monter 498 marches. Chose que nous avons faite. Cela parait beaucoup, mais cela se fait bien. La tour Garisenda, elle fait 48 m de haut.

Non, vous ne rêvez pas, ces deux tours penchent. La petite plus que la grande, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle à été réduite. Un affaissement de terrain menaçait de la faire s’écrouler. Une fois en haut, on ne se rend pas compte que la tour penche.

Bologne, vue de la tour Asinelli

 

Elle parait tout petite la tour Garisenda

 

Vue de la Piazza Maggiore avec sa basilique inachevée.

Autres visites en Italie : Sienne, Florence et Venise.

Alors, Bologne ne vaut-elle pas le détour ?

3 réflexions sur “Voyage en Italie : Bologne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.