Pratiquer le yoga : posture de l'enfant

Pratiquer le yoga : mon expérience

J’ai commencé à pratiquer le yoga en 2015 parce que je cherchais une activité physique, mon corps tout frêle avait grand besoin de se renforcer et ayant un travail statique, il devenait urgent de se bouger ! Je vous propose donc un petit retour d’expérience après 4 ans à pratiquer le yoga.

Pratiquer le yoga : posture de l'enfant

Image par StockSnap de Pixabay

Mon histoire

Mon travail consiste à être assise 8h par jour devant un PC. A force de ne rien faire physiquement de mes journées, je commençais à avoir des tendinites dans les jambes (oui, les tendinites peuvent être dues à un manque d’activité physique). Pour ne rien arranger, j’ai aussi des problèmes dans mes deux rotules. Entre les tendinites et mes douleurs dans les genoux, j’avais de plus en plus de mal à marcher. J’ai donc dû faire beaucoup de kiné et mes séances consistaient surtout à me muscler, à me faire masser pour terminer par des électrodes.

Il y a 6 ans, j’ai déménagé juste à côté de mon travail. Ce qui me permettait d’aller travailler à pied. C’est en faisant cette marche quotidienne que je me suis rendu compte que mes douleurs s’estompaient. Cette « simple » activité physique me soulageais grandement.

Malheureusement, en vieillissant, de nouvelles douleurs sont apparues et cette fois-ci, dans les mains, les bras et jusque dans les épaules. Oui, parce que vu que j’avais tellement mal dans le bras droit, j’ai appris à me servir du bras gauche pour travailler, mais lui aussi, a choppé des tendinites. Trop de mouvements répétitifs + pas assez d’activité physique = tendinites (du moins dans mon cas). Donc, rebelote : retour chez le kiné. Mais cette fois, je me suis dit non ! Il était temps que je me trouve une activité physique !

Comment j’ai découvert le yoga ?

Sur les conseils de mon médecin (qui me disait depuis longtemps de me bouger), j’ai donc cherché une activité physique qui me conviendrait. Pour lui, le mieux aurait été la natation ou le vélo. Malheureusement, aucune de ses deux activités ne me plaisais. Finalement, avec Monsieur on s’est lancé dans le badminton en se disant que si l’on faisait du sport ensemble, on pourrait se motiver mutuellement. Monsieur non plus n’était pas un sportif (non, nous sommes de bons geeks) et j’avoue qu’aller seule au sport m’intimidais. Ce fut un échec car nous n’y sommes restés qu’un an.

C’est en traînant sur les réseaux sociaux et internet que j’ai découvert le yoga. Etant de nature nerveuse et stressée, je me suis dit que pratiquer le yoga pouvait être une alternative pour me muscler tout en me faisant du bien mentalement. Par chance, j’avais la possibilité d’avoir des cours proches de chez moi. Je me suis donc lancée, seule.

Les premiers cours ont été un peu compliqué dans le sens où j’avais du mal à faire le vide en moi. Mon esprit vagabondait énormément et c’était pire au moment des relaxations. Mais j’ai persévéré avec mon objectif en vue : plus de douleurs, plus de kiné. Petit à petit, je me sentais plus à l’aise et je prenais mes marques. Aujourd’hui, j’apprécie tellement le yoga que je pratique en cours mais aussi chez moi !

les bienfaits du yoga, 4 ans plus tard

mentalement

J’ai appris à être plus détendue, à prendre sur moi, à positiver, à relativiser. Je me sens plus forte et plus sure de moi même si je reste encore une éternelle stressée. Le regarde des autres me gêne de moins en moins car le yoga vous apprend à vous accepter tel que vous êtes et ça, cela fait beaucoup de bien.

physiquement

Le yoga a agi à deux niveaux. Le premier, sur ma respiration. C’est ce qui a été le plus flagrant. J’avais tendance à respirer par la bouche et non par le nez, rajoutez à cela des allergies à la poussière et vous obtenez un nez très souvent bouché avec des rhinites à répétitions. C’était devenu vraiment très gênant. Au yoga, j’ai réappris à respirer par le nez, à respirer correctement donc. Si la nature nous a donné un nez avec des poils, ce n’est pas pour rien. Il faut s’avoir que ces poils ont une fonction très utile : ils servent de filtres et notamment pour les poussières. Voilà pourquoi je respire mieux désormais.

Enfin, le yoga a aussi joué sur mes problèmes de tendinites dans les bras. Je me suis renforcée avec les postures et j’ai découvert des muscles que je ne connaissais pas (merci les courbatures). Les étirements que l’on fait sont aussi très important car s’étirer permet de détendre ses muscles et c’est aussi important que le renforcement.

Quelles postures peut-on faire chez soi ?

Avertissement

Avant toutes choses, je pense qu’il est important de prendre des cours avec un professeur avant de commencer à pratiquer le yoga chez soi. Je m’explique :

    • Le professeur pourra modifier votre posture si nécessaire.
    • Si vous avez des antécédents médicaux, il saura vous dire si vous pouvez faire telle ou telle posture.
    • Le yoga peut être un sport doux (enfin, cela dépend du yoga, certain peuvent être intense) mais une mauvaise posture peut vous faire très mal.

Personnellement, j’ai commencé à pratiquer le yoga seule après 2-3 ans et je ne fais que des postures que je connais bien, celles dont j’ai l’habitude de faire en cours. Après, il m’arrive aussi de suivre certains cours sur Youtube. J’aime particulièrement les vidéos de Yoga Coaching. Ariane est une super professeure et je ne peux que vous la conseiller.

Pratiquer le yoga : posture chien tête en basImage par AndiP de Pixabay

Mes postures préférées

La salutation au soleil

Il faut pratiquer cet enchaînement de préférence le matin et préférer la salutation a la lune le soir. Personnellement, je fais tout de même la salutation au soleil le soir que je pratique de façon très douce afin de ne pas me gâcher ma nuit. J’adore cet enchaînement complet qui permet de soulager mon dos et mes bras après une journée de travail. Je fais minimum 3 enchaînements.

Posture du guerrier, en particulier la 2

J’adore cette posture qui me permet un bon étirement de mes bras, soulagement immédiat !

Posture de l’enfant

Celle-ci permet de s’étirer le dos tout en s’étirant les bras. Permet aussi de faire une pause après quelques postures. Je pourrai y rester de longues minutes tellement elle fait du bien.

Posture du chien tete en bas

Encore une posture qui permet d’étirer le dos, les bras mais aussi les jambes. Personnellement, je n’y reste pas longtemps mais j’aime la faire régulièrement. J’ai beaucoup de mal avec les postures qui étirent les muscles des jambes.

Savasana

Posture finale de relaxation. Il faut y rester 10 – 15 min sans bouger. Lors de mes premiers cours, j’avais du mal à l’apprécier car j’avais mal dans le bas du dos. Maintenant, je ne peux plus m’en passer. Je la pratique tous les soirs et ce même si je ne fais aucunes autres postures. Je la fais dans mon lit les soirs où je ne pratique pas. Elle me permet de préparer ma nuit et soulage mon dos. Au bout de 15 min et lorsque je sens que je commence à m’endormir, je me mets sur le côté droit. Vous pouvez être sûre que je m’endors rapidement ensuite !

conclusion

Cela fait donc 4 ans que je pratique le yoga, 4 ans où je ne suis pas retournée chez le kiné. A savoir qu’auparavant, j’y allais en moyenne tous les 1 an et demi : soit pour mes jambes, soit mes bras. Il m’aura fallu du temps pour me lancer dans une activité physique mais je tiens à insister sur le fait qu’il est vraiment important de se bouger. En tout cas, je vous y encourage fortement !

Et vous, vous avez déjà pratiquer le yoga ?

 

2 réflexions sur “Pratiquer le yoga : mon expérience

  1. aurore dit :

    Bonjour !
    Je prends des cours depuis 1 an ½ maintenant. Pas sportive pour deux sous, il me fallait me mettre au sport d’autant plus que je cumulais les problèmes de dos. J’ai trouvé là mon bonheur ! On y gagne en muscle… et en sérénité 
    J’aime aussi beaucoup la salutation au soleil, ainsi que les exercices à plat ventre contre la sauterelle, le cobra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.